WWW.INFOS-ESCALADE.BE Index du Forum WWW.INFOS-ESCALADE.BE
GRIMPER – ESCALADE en Belgique – ROCHERS BELGES –BLOCS et FALAISES DE WALLONIE - SPOTS INEDITS - TOPOS
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PUNTA CIVETTA VIA ASTE DOLOMITES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    WWW.INFOS-ESCALADE.BE Index du Forum -> CHRONIQUES ROCHASSIERES ET ALPESTRES
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ads






Posté le: Sam Sep 23, 2017 7:03 pm    Sujet du message: Ads

Revenir en haut de page
JCV
Site Admin


Inscrit le: 14 Fév 2007
Messages: 1585

MessagePosté le: Mer Fév 06, 2008 6:25 pm    Sujet du message: PUNTA CIVETTA VIA ASTE DOLOMITES Répondre en citant

UN WEEK-END A LA REINE DES PAROIS


Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



Situation:

Italie- Belluno - Alleghe

Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.




Profitant du we du 15 août, je rejoins mes deux compagnons à la gare centrale de Verviers. Nous quittons celle-ci le mercredi 14 à 18H30, après le boulot.

Notre objectif : les Dolomites et plus précisément la Civetta surnommée « la Paroi des Parois ».

En effet son versant nord-ouest est sans égal parmi les parois calcaires des Alpes, il se développe sur plus de 7 km de long et près de 1.200 m de hauteur en son point le plus haut, celui-ci culminant à 3.200 m d’altitude.
Pour gravir cette montagne, notre choix s’est porté sur la voie Aste Armando, un des plus grands alpinistes italiens de l’après-guerre.

Vers 5 heures du matin, les Dols sont en vue, et par un long chemin rocailleux, nous atteignons enfin un alpage et parking, qui sera le point de départ vers le refuge Coldai à 2.132 mètres



Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



Après le petit déjeuner et un bref repos, nous décidons d’aller reconnaître le point d’attaque de notre futur itinéraire. Nous montons à toute allure le sentier qui nous sépare du refuge, ensuite droit vers une immense brèche dominant le petit lac de Coldaï et la paroi tant convoitée, brrr… plutôt impressionnante.

Nous longeons le pierrier, et, peu après, nous repérons deux dièdres parallèles qui se rejoignent à leur bases : L’Andrich à gauche, La Aste à droite.

Bon ben, ce sera pour demain. Nous redescendons au parking, chargeons les sacs, et remontons dans la foulée, en chantant. Ce n’est pas évident du tout, il faut du souffle...

Nous bivouaquons non loin du refuge, sous un ciel étoilé. Quatre heures du matin, le bip bip de ma montre me sort de ma léthargie. Philippe, Luc, debout, c’est l’heure…

Légère collation et vers 6 heures, nous franchissons le court névé qui barre l’attaque. Les 150 premiers mètres de couloir ne posent pas de problème, celui-ci nous amène au pied de la paroi, ou fissures, dièdres, dalles se succèdent dont une longueur en cheminée; escalade variée. Tout se passe bien malgré des passages assez durs et certaines longueurs complètement dingues et le temps au beau fixe.

Mais nom de D…, le ciel s’assombrit, c’est pas vrai !!! Si … il tonne au loin … non, ce n’est rien, l’orage va passer à côté. Des nuages ascendants filent à une vitesse vertigineuse le long de la paroi, la vallée disparaît de notre vue, vite vite nous entendons crier Luc « relais », mais trop tard, la pluie se met à tomber drue, très vite remplacée par de la grêle accompagnée par des éclairs et le tonnerre, …tout le cirque quoi ! Bordel, c’est la poisse et plutôt impressionnant.

Luc est à l’abri sous un grand toit. Philippe et moi complètement trempés sur une étroite vire, c’est une véritable cascade qui nous tombe dessus, l'eau canalisée par une grosse fissure située juste au-dessus de nous et quel gaz !!

Entre-temps, nous avons été rejoint par le premier d’une cordée italienne qui nous demande de l’aide pour franchir la longueur suivante devenue quasiment impraticable, et particulièrement dangereuse le rocher dégoulinant de partout. Nous attendons impuissants la fin de l’orage et après quelques manœuvres peu recommandables, nous nous retrouvons à six échelonnés sous le grand toit, ce qui bien sûr nous a fait perdre énormément de temps.

Bon gré mal gré nous franchissons la dernière grosse difficulté (6c/A0) qui laisse des souvenirs impérissables et gravissons la cheminée terminale, dans une semi-obscurité et à la limite de l’adhérence, mais très vite, nous sommes forcés d’arrêter, n’y voyant plus rien. Il est 21 heures le bivouac est inévitable.

Epuisés physiquement et moralement, on le serait à moins, les deux Italiens qui se trouvent une longueur en-dessous, nous hurlent avec virulence, qu’il n’est pas possible de passer la nuit dans ces conditions précaires et qu’il faut illico appeler du secours. Par l’intermédiaire de leur premier de cordée plus serein et qui se trouve avec nous, je réponds que c’est totalement inutile et que personne ne viendra nous chercher ici.

La nuit tombe et devant leur insistance qui vire à l’affolement, je lance à intervalles réguliers les [CENSORED] s points [CENSORED] s traits [CENSORED] s points d’usage ( SOS ) car je suis le seul à possèder une frontale.

Dix minutes plus tard, de la vallée un immense projecteur nous réplique, bien reçu, on vous a repérés les secours sont prévus pour demain. Devant l’évidence, ils ont fini par se calmer et subir comme nous ce fâcheux bivouac de m…

Je vous passe les détails, mais nous allons y passer 9 ½ heures à quatre sur 1 mètre carré à 3000 mètres d’altitude, sans boire ni manger, debout pour certains, grelottant et s’efforçant de ne pas dormir, … oui, plutôt atroce, j’en conviens.

Au petit matin, c’est transi de froid et complètement ankylosés que nous gravissons les deux ultimes longueurs, enfin le soleil ! Ses rayons nous apportent chaleur et réconfort, mais ce n’est pas terminé pour autant. Il nous reste 3 heures de descente par la via Ferrata.

C’est vers 11 heures que nous rejoignons le refuge, fourbus et déshydratés ou nous sommes accueillis par un comité de réception ( pour avoir mis en branle les secours pour rien en somme et notamment un hélico basé à Cortina d’Ampezzo, la note salée, je suppose ? fut présentée à juste titre, à nos sympathiques compagnons d’infortune)

Après s’être désaltérés copieusement, c’est une nouvelle fois sous l’orage que nous redescendons au parking. Environ 32 heures non-stop et la Belgique est encore à plus de 1000km…

Le surlendemain au boulot, les copains nous demandent et alors ce W.E. ? SUPER !!!

PUNTA CIVETTA

Paroi nord-ouest
Voie Armando ASTE et Fausto SUSATTI Le 26, 27 et 28 juillet 1954

Dénivellation : 800 mètres

Difficulté : ED

Très belle escalade se déroulant totalement à l’ombre et ce, malgré quelques passages de rochers peu solides.
Les difficultés sont concentrées dans les dernièrs 450 mètres.
Le passage clé se passe en libre 6c où A0 pour le reste ensemble de 4c- 5- 5a- 5b- 5c 6a et A0

Détails:

1L: 35 m - 5, 5-
2L: 35 m - 5-, 5
3L: 20 m - 4-, 5
4L: 25 m - 5
5L: 35 m - 4, 5+
6L: 40 m - 5
7L: 35 m - 5, 5+
8L: 50 m - 4+, 5-
9L: 30 m - 6-, 5-
10L: 25 m - 5+, 4
11L: 30 m - 4+, 5
12L: 40 m - 5, 5+
13L: 25 m - 5, 6-
14L: 30 m - 5+, 6
15L: 30 m - 6+, A0 (6+)
16L: 50 m - 5+, 4
17L: 50 m - 4+, 5
18L: 50 m - 5, 4

TOPO:

Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



PARTICIPANTS :
Luc MAGERMANS- Philippe SIMON- Jean-Claude VITTOZ

MATERIEL :
Il est prudent d’emporter un jeu de coinceurs du n° 1 au 8 et un choix de pitons toujours utiles car nous sommes tombés sur deux relais non équipés, et dans l’impossibilité de placer des coinceurs. Le casque est bien entendu recommandé. D’autre part, il est préférable de parcourir cette voie en cordée de 2.

DESCENTE:



Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.




BIBLIOGRAPHIE :
Les Dolomites Orientales de GINO BUSCAINI aux éditions DENOEL.

LA CIVETTA


Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



Petit au pied de la paroi


Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



En rouge la Aste:


Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.





Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.



Dernière édition par JCV le Jeu Mai 15, 2014 9:40 am; édité 55 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
davide



Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 260

MessagePosté le: Sam Juin 14, 2008 4:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

beau récit.. Very Happy

permet moi aussi de te souhaiter une expérience moins mouillée lors de ta prochaine virée dans mon pays Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
JCV
Site Admin


Inscrit le: 14 Fév 2007
Messages: 1585

MessagePosté le: Dim Juin 15, 2008 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

davide a écrit:
beau récit.. Very Happy

permet moi aussi de te souhaiter une expérience moins mouillée lors de ta prochaine virée dans mon pays Wink


Elle ne fut pas la seule, la preuve je t’en refile une autre… Confused Crying or Very sad Wink Wink

Seulement les utilisateurs registred peuvent voir des liens sur ce forum.
Registred ou Login sur le forum.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
tronfooyu



Inscrit le: 23 Juil 2008
Messages: 121

MessagePosté le: Mar Aoû 09, 2011 10:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

J’y étais ce mois de juillet 2011 en rando avec ma petite famille, quelle face impressionnante Mad Rolling Eyes Surprised
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    WWW.INFOS-ESCALADE.BE Index du Forum -> CHRONIQUES ROCHASSIERES ET ALPESTRES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Abuse - Report Abuse - Limites de service et d'intimité.
Powered by forumup.be le forum libèrent gratuitement, faites votre forum libre! Created by Hyarbor & Qooqoa
Confirmed

Page generation time: 0.191